Un article publié dans PNAS

Timing of fungal spore release dictates survival during atmospheric transport

Un article co-rédigé par des chercheurs du laboratoire INPHYNI "Timing of fungal spore release dictates survival during atmospheric transport" a été publié dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences of the United State of America.

 

Résumé :

Les champignons se déplacent sur tout le globe en dispersant de petites spores dans l'atmosphère. Mais pourquoi certaines espèces libèrent leurs spores à une heure précise chaque jour et d’autres espèces libèrent leurs spores de façon irrégulière ? En s’appuyant sur les donnés météorologiques du NOAA, nous avons développé une série de 10 000 simulations numériques qui suivent la trajectoire de 100 000 spores relâchés depuis plusieurs endroits de l'Amérique du Nord. Nous avons démontré que le moment de libération d’une spore joue un rôle très important pour sa survie. Une spore libérée pendant la nuit retourne au sol typiquement dans quelques heures, tandis que la même spore libérée pendant la journée peut rester en vol pendant plusieurs jours. Puisque l’atmosphère est un environnement violent, les spores ont une durée de vie limitée souvent dans les quelques heures. Par conséquent, relâcher ses spores au mauvais moment peut tuer la plupart de la progénie d’un champignon.
Ces résultats démontrent que la physique du transport turbulent atmosphérique impose des contraintes fortes qui sont susceptibles de façonner les stratégies de libération des spores.

 

Référence :

Timing of fungal spore release dictates survival during atmospheric transport

Daniele Lagomarsino Oneto, Jacob Golan, Andrea Mazzino, Anne Pringle, and Agnese Seminara

PNAS, 2020, https://doi.org/10.1073/pnas.1913752117

 

Contact :

Agnese Seminara, agnese.seminara@inphyni.cnrs.fr

Partager cet article :