Des récepteurs auto-protégés grâce à des protecteurs topologiques

Editor's suggestion dans Physical Review Applied

En fusionnant le concept de photonique topologique avec celui de violation auto-induite (via des pertes non linéaires) de la symétrie d'inversion temporelle, les auteurs ont conçu un protecteur de récepteur (Receiver Protector, RP). Un tel dispositif a pour but de protèger l'électronique sensible des rayonnements à haute puissance. Le RP proposé est transparent aux signaux incidents de faible puissance, mais auto-protégé contre les pannes électriques et les surchauffes causées par une entrée de puissance élevée. En pratique, un mécanisme physique déclenche une transition de sous-amortissement à sur-amortissement imposant une réflexion complète du rayonnement incident. Un tel RP peut être utilisé pour protéger une large gamme de systèmes de communication sensibles, y compris des installations radar et lidar et des altimètres à réflexion.

 

 Exemple de mise en œuvre du protecteur topologique dans un système radar. Le protecteur est constitué d’une chaîne dimérisée de résonateurs micro-ondes faiblement couplés. Au centre de la chaîne un défaut dans l’agencement des résonateurs induit un mode topologiquement protégé. Ce mode est soumis à un mécanisme de pertes non linéaires, grâce à la diode Schottky court-circuitée par un anneau métallique placée sur le défaut.

 

 

Référence :

Self-Shielded Topological Receiver Protectors

Mattis Reisner, Do Hyeok Jeon, Carsten Schindler, Henning Schomerus, Fabrice Mortessagne, Ulrich Kuhl, and Tsampikos Kottos

Phys. Rev. Applied 13, 034067 (2020)

DOI:https://doi.org/10.1103/PhysRevApplied.13.034067

 

Contact :

Fabrice Mortessagne, fabrice.mortessagne@inphyni.cnrs.fr

Photos

Partager cet article :